Emmanuel Barthélémy, Président Directeur Général de la Société Marseillaise de Crédit, et Patrick Siri, Président de l’association Provence Business Angels, ont signé une convention de partenariat, ce mardi 7 avril 2009, à l’occasion du comité des membres de l’association, organisé au siège social de la Banque.

Partie prenante des initiatives qui favorisent l’envie d’entreprendre et le développement économique de ses régions, la Société Marseillaise de Crédit poursuit à travers ce nouveau partenariat son engagement auprès des organismes régionaux qui oeuvrent pour la création et l’accompagnement des entreprises locales.

Elle participera à la deuxième édition des  » Angels Cafés  » organisée par Provence Business Angels le 15 juin 2009 au Blok à Marseille, dont l’objectif est de créer un point de rencontre concret et efficace entre porteurs de projets et partenaires financiers potentiels.

La société E-trend, éditrice du site web de vente en ligne de prêt à porter féminin et d’accessoires « tendances », Monshoroom.com avait réalisé une première levée de 200k€ auprès de 4 business angels ….du Club Provence Business Angels Angels…Ces derniers viennent de sortir du capital à l’occasion d’un deuxième tour de table de 4,4 M€, en multipliant leur mise quasiment par dix. Réalisée à 50/50 auprès d’Alven Capital (Paris) et de Cape (Crédit Agricole Private Equity), cette levée de fonds, doit permettre à la société, créée en 2006 par Séverine Grégoire et Chloé Ramade, d’asseoir sa position sur le marché français. Les deux fondatrices et co-gérantes restent conjointement majoritaires….(Extrait Article Lettre Sud Infos du 23/02/2009)

Après une première enveloppe de 520 K€, recueillie auprès de business angels, en 2007, Ekkyo vient de finaliser un nouveau tour de table, de 2,3 M€. Pour l’occasion, les investisseurs privés de la première heure injectent 0,3 K€, tandis que l’assureur lyonnais Société Hospitalière d’Assurances Mutuelles (Sham) apporte 2 M€.

Premier assureur des hôpitaux en France, notamment spécialisé dans les risques médicaux lourds, Sham a tenu à être le seul investisseur financier (hors business angels) dans cette société de photomédecine, qui développe de nouveaux systèmes laser pour prévenir et réduire les cicatrices cutanées. Créé en juin 2006 sous le nom de Heatwave Technology et basé à Meyreuil, près d’Aix-en-Provence, Ekkyo a notamment mis au point un dispositif de fermeture des plaies chirurgicales au laser, qui permet d’accélérer et d’améliorer la cicatrisation de la peau. En s’appuyant sur les capitaux fraîchement engrangés, il a pour ambition d’assurer le lancement et le développement à l’international d’EkkyLite, son premier laser de cicatrisation. Ekkyo entend attaquer le marché européen puis, dès l’année prochaine, le marché américain.

EN 2007, LES 54 RESEAUX DE BUSINESS ANGELS FRANCAIS ONT FINANCE 214 PROJETS POUR 37 MILLIONS D’EUROS

Paris, le 11.06.08, France Angels, fédération française des réseaux de Business Angels, annonce le bilan d’activité 2007 de ses réseaux membres (étude menée sur 54 réseaux, au 31.12.07).

Les Business Angels : une population en fort développement

Les réseaux de Business Angels rassemblent 3550 investisseurs individuels dont 800 les ont rejoints cette année. On estime à plus de 7000 le nombre de Business Angels actifs sur le territoire français. 50% des Business Angels sont donc réunis dans des réseaux ; ce qui en fait une particularité française. En comparaison, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni, seulement 10% des Business Angels sont ainsi regroupés au sein de structures formelles…

Provence Business Angels a bouclé sa première prise de participation en rentrant au capital et au conseil d’administration de la société Heatwave Technology lancée par Alain Cornil pour développer un pistolet laser de suture médicale. Quatre business angels sur la trentaine que comptent aujourd’hui le club ont donc investi individuellement, en partenariat avec des business angels du club de Lilles et des business angels américains pour apporter plus de 500 K€ de fonds propres au projet.

Ces fonds viennent conforter les 700 K€ d’aide à l’innovation accordé par OSEO qui compète le statut de jeune entreprise innovante acquis par l’entreprise et les différentes aides publiques déjà acquises.

Concurrent du fil et de l’aiguille, ce procédé devrait permettre des cicatrices quasi inexistantes, qui intéressent bien sur les clients de la chirurgie esthétique, mais aussi moins de risque de complications sur des patients enclins a produire des cicatrices volumineuses.

Un laser pour chauffer, ce qu’il faut mais pas trop sinon ca brule, un pansement intelligent qui parlera au laser et la lumière va réparer les malades !

Courant 2008, l’industrialisation devrait commencer. La société est installée dans la pépinière de Meyreuil. Elle renforce la visibilité de notre région sur la compétence en photonique rendue visible par le pôle de compétitivité OPTITEC .